Les meilleurs artistes de la scène française

Noir Titan (Série Bleu Nuit presque noir)

NATHALIE DE LA GRANDVILLE

7 000 €

Année : 2007

Génération d'artistes : Nés dans les années 60

Catégorie : Peinture

Technique : Acrylique

Dimension : 160 cm x 174 cm

La série « Bleu nuit presque noir » brasse les mythes et leurs force telluriques, les filtres, les chocs, les monstres, et met en scène une mythologie propre, une cosmologie propre, une genèse née de cette nuit noire presque bleue à l’origine de chaque écriture.

Elle se veut, elle ne peut se concevoir, que comme un big bang, un point zéro du temps à partir duquel tout (re)bâtir autour de la mémoire enfouie des histoires qui nous construisent.

Dans un système de signes fondé à partir de représentations chimériques, naît ainsi une mythologie singulière mais collective, comme une mémoire de la peinture qui nous hante, un protolangage. Une histoire dont on perçoit les clefs sans toujours les comprendre, et qui bâtit un rêve, une poésie.

Emmanuel Adely, écrivain
Photos : Guillaume Lavit d'Hautefort

Pour obtenir plus d'informations ou être mis en relation avec le propriétaire de cette œuvre, il vous suffit de nous contacter. Contactez-nous

NATHALIE DE LA GRANDVILLE

NATHALIE DE LA GRANDVILLE

Diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts, vit et travaille à Paris. Après avoir vécu en Grèce et travaillé sur les tragédies shakespeariennes, elle construit depuis des années une mythologie personnelle qui emprunte aux grands mythes universels. Peintre, elle est régulièrement exposée en France et en Europe. Scénographe, elle a participé à l’élaboration de chorégraphies et de pièces de théâtre. Illustratrice, elle a travaillé avec les éditions Fata Morgana.
« Nathalie de La Grandville cultive un nombre appréciable de paradoxes. Ceux-ci servent son besoin de s'exprimer par un procédé quasiment pictographique. Un procédé qui non seulement n'exclut jamais la contradiction mais aurait propension à la favoriser. La logique qu'elle revendique haut et fort échappe à toute logique connue. Cela ne signifie pas un instant que ses compositions soient absurdes ou abandonnées au non-sens. Leur construction procède plutôt d'un enchaînement de caractères figuraux qui esquissent un récit. Il est impensable de déchiffrer un tableau de Nathalie de La Grandville comme un territoire hanté de personnages décrits dans une perspective imprévisible. Nous sommes ici pris au piège d’une poésie de l’idiosyncrasie : ils sont devenus, sous ses pinceaux, les protagonistes de l’histoire qu’elle s’est faite de la peinture. »    Gérard-Georges Lemaire, critique d’art

Expositions
2017 / Salon du dessin érotique « Salo V », exposition collective / Paris, France / Galerie épisodique
2017 / Minimenta, exposition collective / Paris, France / Point Rouge Gallery
2016 / Minimenta, exposition collective / Paris, France / Point Rouge Gallery
2015 / Minimenta, exposition collective / Paris, France / Point Rouge Gallery
2013 / Galerie éphémère Amira & Élie Morhange / Paris, France / Galerie éphémère
Découvrez le reste de la collection
oeuvre
5 000 €

Ode aux neuf nuits (série Bleu nuit presque noir)

NATHALIE DE LA GRANDVILLE

Ajouter à mes favoris
oeuvre
7 000 €

Noir Titan (Série Bleu Nuit presque noir)

NATHALIE DE LA GRANDVILLE

Ajouter à mes favoris
oeuvre
5 500 €

La Révolte de Cronos

NATHALIE DE LA GRANDVILLE

Ajouter à mes favoris